L’avenir de la surconsommation

Partager l'article :

L’avenir de la surconsommation

Quand j’ai vu le thème « l’avenir de la surconsommation » de l’événement inter-blogueur de Louis du blog Slow World, j’ai tout de suite eu envie d’y participer.

La surconsommation pour moi c’est quoi?

surconsommation
surconsommation

La première impression physique que j’ai eu en pensant à la surconsommation c’est le tournis que j’ai ressenti  la dernière fois que je suis entrée dans un hyper-grand-supermarché. Toutes ces marchandises sur une surface énorme…ça m’a donné envie de fuir. Pire encore, je voyais que ça commençait à affoler le cerveau de mon petit garçon de 4 ans qui ne savait plus où donner de la tête. Alors on est ressorti. Vite. Pourquoi ce tournis face à cette pléthore de marchandises ? Car nous sommes militants. Nous avons pris la décision de consommer autrement et loin de la surconsommation depuis plusieurs années maintenant.

J’ai pensé aussi à ce proverbe indien pour débuter mon article : ‘’Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson pêché, alors vous découvrirez que l’argent ne se mange pas. ‘’

La surconsommation : l’avenir…

Et puis…non ! Finalement, différents articles se sont succédés cette semaine sous mes yeux et m’ont conforté dans l’idée que je voulais faire un article optimiste sur l’avenir de la surconsommation. Oui je pense que les choses peuvent être différentes grâce à des personnes qui font autrement, et qui témoignent que c’est possible, et qui arrivent à convaincre d’autres personnes de faire autrement elles-aussi. Le monde politique est ralentit par les procédures et les lobbys. Par contre, beaucoup d’initiatives individuelles mises bout à bout peuvent faire de grandes choses. En témoigne le formidable film DEMAIN de Mélanie Laurent et Cyril Dion.

Je suis nutritionniste et c’est bien sûr la dimension alimentaire de la surconsommation que je connais le mieux, ainsi que son impact écologique. Et j’ai envie de croire que le consommateur va demander autre chose, qu’il détient le pouvoir du changement. Alors je suis contente que :

– au SIAL (Salon International de l’Alimentation), une partie Alternativ Food soit à l’honneur cette année parce qu’une mini-révolution est en route pour une alimentation plus saine, plus respectueuse de la nature et du bien- être animal.

panier vs surconsommation
panier vs surconsommation

– des AMAP (Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne) se créent autour de chez moi et que les producteurs bio et locaux n’aient pas assez de produits pour répondre à la demande des consommateurs. Cela veut dire qu’il y a de la demande.

–  la boulangère de mon village  propose une nouvelle baguette à la farine bio depuis hier

–  des reportages TV, des you-tubeurs et des scandales sanitaires effraient les consommateurs et leur ouvrent les yeux pour consommer autrement, différemment, mieux et moins.

– que les mouvements minimalistes prennent aussi de l’ampleur pour prêcher la bonne parole du zéro déchet et du désencombrement.

La surconsommation : il est encore temps de réagir contre

Voilà j’espère que ce proverbe indien ne sera jamais d’actualité, parce que nous aurons réagi. Le rapport du GIEC (Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat) est alarmant mais les associations se mobilisent et veulent faire passer le message qu’il est encore temps. Bien sûr il suffit de le vouloir : pour notre santé, celle de la planète, celle de nos enfants. Moi je le veux et je le fais savoir autour de moi. Et vous ?

Cet article participe à l’évènement inter-blogueurs « L’avenir de la surconsommation » organisé par le blog Slow World. Si vous avez aimé le thème, je vous propose de visiter ce blog qui nous invite, je suis certain(e) qu’il vous plaira.

  • 2
    Partages

2 thoughts on “L’avenir de la surconsommation

  1. Bien vu, Marie !
    Plus je te lis, plus je constate comme nous sommes proches, en terme d’idées…
    Nous aussi, nous sommes une famille “militante” et “engagée”…!
    Il n’est jamais trop tard et on peut tous faire quelque chose, à notre niveau, ici et maintenant, tu sais, le colibri…
    Moi aussi j’ai participé au carnaval de la surconsommation; c’est chouette de lire des points de vue différents sur 1 même sujet !
    A bientôt !
    ))) Kristine (((
    (((https://comprehension-sante.com/surconsommation/)))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pour       recevoir 

Mon Bonus "Ce soir je n'ai pas envie de faire à manger!...(ou pas le temps)

Comme vous je hais les spams !  votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcasts et autres conseils de nutrition. Vous pourrez vous désinscrire à tous moments.