Méthode Seignalet : l’alimentation hypotoxique

Partager l'article :

Vous souffrez d’une maladie chronique? Avez-vous déjà pensé au lien entre alimentation et maladies d’encrassage, d’élimination, ou auto-immunes?

Virginie, du blog Soigne ton assiette a gentiment accepté de répondre à mes questions concernant la Méthode Seignalet aussi appelé Alimentation Hypotoxique.

L’alimentation hypotoxique : pour qui ?

Marie de Secrets de Nutritionniste : Bienvenue ici ! Entrons dans le vif du sujet, Virginie, peux-tu nous dire dans quel cas, on a tout intérêt à se tourner vers une alimentation hypotoxique ? Quand doit-on y penser ?

Virginie de Soigne ton assiette : Bonjour Marie, merci de m’accueillir ici sur Secret de nutritionniste.

Pour faire court et résumer :

On a tout intérêt à se tourner vers cette alimentation quand on est atteint d’une maladie chronique, réputée incurable qui nous colle aux basques et nous pourrit la vie…

Un peu cash ?

Mais regardons la vérité en face, généralement ce sont les personnes

* qui souffrent le plus,

*qui sont les plus épuisées

*qui ont testé tous les traitements possibles qui se tournent vers cette alimentation.

Pourquoi ?

Car cette alimentation est efficace là où la majorité des traitements conventionnels sont « Comme des pansements sur une jambe de bois » : Réduire au silence plus de 100 maladies avec le régime Seignalet* (*livre de Jean Marie Magnien Biologiste)

Dont la majorité sont réputées comme incurables !

(À l’époque de ses travaux le professeur Seignalet a suivi plus de 2500 patients sur plus de 10 années et a recensé l’effet bénéfique de cette alimentation sur 92 pathologies.)

Au départ, il travaillait sur la pathogénie de la polyarthrite rhumatoïde mais il a obtenu d’excellents résultats de rémission sur beaucoup d’autres maladies qui pourrissent littéralement la vie comme :

**La fibromyalgie,

**La sclérose en plaques,

**L’arthrite,

**Le diabète de type 2

….

Ses résultats ?

50% de symptômes en moins (et crois moi quand tu souffres au quotidien c’est énorme !)

jusqu’à des rémissions totales (comme dans mon cas).

D’ailleurs après sa disparition, ses travaux ont été repris par d’autres scientifiques comme le biologiste Jean Marie Magnien, la scientifique Jacqueline Lagacé mais également l’auteur en santé naturelle, Marion Kaplan que beaucoup connaisse grâce au vitaliseur.

Donc au final, il ne s’agit pas de 2500 patients mais de beaucoup plus qui ont bénéficié de cette alimentation hypotoxique.

Impossible à quantifier aujourd’hui !

Méthode Seignalet : les grands principes

Marie de Secrets de Nutritionniste : J’ai utilisé le terme alimentation hypotoxique mais on dit aussi La méthode Seignalet, peux-tu nous expliquer les grands principes généraux de cette méthode ?

Virginie de Soigne ton assiette : Les principes sont très simples à comprendre…

Mais, un peu plus complexes à appliquer au quotidien (promis je vous donne des pistes ensuite)

***Premier principe éliminer les produits industriels, transformés, raffinés

(Non merci les additifs, les cuissons et les traitements qui dénaturent et transforment les aliments, et puis tous les principes à venir…)

Stop aux attaques répétées sur notre flore intestinale et la barrière de notre intestin qui est maintenant aussi efficace qu’un filtre à café troué…

Stop à la pollution que ça provoque dans nos organismes, à tous les dysfonctionnements, les encrassages, les douleurs et la fatigue !

Les personnes qui ont lu cet article, ont aussi lu :   Exercices pour un ventre plat

(Ça ressemble à un slogan de manif ces principes)

Mais c’est ça en quelque sorte…

C’est notre corps qui CRIE à travers les crises inflammatoires à répétition, les poussées…

halte aux produits transformés
Halte aux produits transformés, vive le fait maison !

Pour tous les gourmands qui veulent manger du fait-maison, il y a la BOITE A RECETTES du blog Secrets de Nutritionniste !

***Deuxième principe Stop aux produits laitiers animaux

Très inflammatoires,

Et puis ressemblons-nous à des veaux ?

(Je sais que certains disent « parigots, tête de veau » mais l’homme est bien le seul mammifère qui consomme du lait à l’âge adulte…)

Vu sous cet angle ça parait normal que ça pose problème sur le long terme !

***Troisième principe Stop aux céréales mutées (ou modernes)

C’est quoi ce charabia ? 

Pas de gluten et pas de céréales dont la culture a été modifiée par l’homme

Car, la modification des propriétés des céréales impactent sa digestibilité.

Et notre patrimoine génétique n’a pas évolué au même rythme effréné que la sélection variétale…

Bilan : Nous n’avons pas les « ciseaux dans l’intestin pour découper tout ça »,

 Et ça crée des problèmes intestinaux évidents (ou incognito) selon les personnes.

Je ne sais pas si je continue… A ce stade, Marie, on en a perdu déjà beaucoup 😉.

La baguette nous fait concurrence, qu’est-ce que tu veux !

Bon allez si quand même, je continue pour ceux qui sont encore là et qui s’accrochent…

Même s’il ne reste qu’une seule personne, ça vaut le coup !

Enfin, vous pourrez le dire si vous lisez cette interview jusqu’au bout…

Alors, allons-y :

***Quatrième et cinquième principe (Je les ai réunis pour simplifier)

Le Temps de cuisiner est un problème ? Ça tombe bien, ce principe nous simplifie la vie :

Plus de cru et moins de cuit !

Beh oui, c’est bien plus rapide de couper une tomate et un poivron pour faire une salade que de cuire au four un plat de lazagne (même s’il est fait par notre ami Picard).

tomates-crues
Des tomates crues

Bon ok mais ça c’est un principe, il est où le 2ème ?

(Super, je vois que ça suit par ici)

Le cinquième principe trouve sa solution dans le 4ème

(Ça ressemble à un rébus mon truc…)

Limiter les cuissons et particulièrement à haute température

Autrement dit,

 Favoriser le cru, les cuissons douces et brèves (moins de 100°c) et la vapeur douce

Pour préserver un maximum de nutriments

Et éviter la formation de molécule de Maillard

(Maillard ? Ce sont les composés néoformés lors des cuissons que l’on est incapable de digérer tout comme le gluten : on revient toujours à notre boite à outils intestinale).

Si vous souhaitez approfondir le mécanisme des différentes recommandations du professeur Seignalet ou simplement comprendre le mécanisme qui existe entre alimentation et maladies d’encrassage, d’élimination, ou auto-immunes : je vous invite à lire cette chronique résumée de son livre de 700 pages L’alimentation ou la troisième médecine du professeur Seignalet

Les habitudes alimentaires de la Méthode Seignalet

Marie de Secrets de Nutritionniste : Aider à modifier facilement ses habitudes alimentaires selon la méthode Seignalet, c’est le cheval de bataille de ton blog. De ton expérience, qu’est ce qui est le PLUS FACILE à faire quand on met en place cette façon de s’alimenter ?

Virginie de Soigne ton assiette : Je sais que ça peut paraître insurmontable de suivre ces principes avec notre culture pain baguette- beurre -fromages.

notre culture pain baguette, fromages...
notre culture pain baguette, fromages…

Virginie de Soigne ton assiette : Et pourtant je suis la preuve qu’on peut :

**Être gourmande,

**Être accro au fromage (et quand je dis accro je pèse mes mots : 6 kiris le soir en fin de repas…alors je ne te raconte même pas, s’il y avait du gorgonzola ou de la tomme de brebis…)

**Travailler dans une biscuiterie (cernée par des produits plein de gluten toute la journée)

Les personnes qui ont lu cet article, ont aussi lu :   Mon enfant ne veut pas manger : les solutions !

**Manger son steak semelle (au grand désespoir de mon mari)

Et réussir un virage à 180° pour sa santé… (j’appelle ça reprendre son pouvoir d’auto-guérison).

Pour vous aider à vous prouver que vous en êtes aussi capable, je vous offre dans mon ebook gratuit 10 recettes simples et faciles pour démarrer (ce sont celles que j’utilise le plus au quotidien).

Marie de Secrets de Nutritionniste : Et la /les chose(s) la plus DIFFICILE ?

Virginie de Soigne ton assiette : Ce qui est très difficile ? C’est de faire comme on aurait tendance à faire pour un régime de perte de poids…

Changer tout d’un coup son alimentation du jour au lendemain.

Le résultat ? 75 % d’échecs car abandon en quelques semaines.

Le quotidien de la méthode Seignalet

Marie de Secrets de Nutritionniste : Concrètement comment on fait au quotidien pour enlever le pain ? les pâtes ? le fromage ?

Virginie de Soigne ton assiette : C’est simple et difficile à la fois !

On adopte d’autres habitudes, (il y a tellement d’autres saveurs et d’aliments à (re)découvrir) :

 Petit à petit la baguette, les pâtes carbo sortent de nos habitudes.

On peut faire quelque chose qui ressemble mais ça ne sera jamais pareil et ça souffre toujours de la comparaison au début… (par contre après quelques mois, on apprécie d’arriver à faire un plat « sans » (presque) comme avant et la différence semble moins flagrante 😉)

Et puis, vous savez que vous avez gagné quand le paquet d’emmental râpé moisit pour la troisième d’affilé dans votre réfrigérateur !

Marie de Secrets de nutritionniste : Est-ce que la méthode Seignalet convient à toute la famille ?

Virginie de Soigne ton assiette : Oui tout à fait, et je dirai même que tout le monde aurait intérêt à l’adopter.

Et puis, il faut rappeler cette stat effrayante…

20% de la population aujourd’hui a une maladie chronique

 Et malheureusement ça s’amplifie avec l’âge.

D’ailleurs, on comprend pourquoi quand on revient aux principes de la méthode de cet éminent professeur que l’on a vu tout à l’heure.

Pour preuve, l’arthrose et le diabète de type 2, toutes les personnes qui y sont sujettes, ou qui sont en prédiabète, ne risquent rien à essayer.

 Au contraire, elles ont tout à y gagner.

Même, pour les enfants, elle permet de réduire les problèmes Orl à répétition (je suis sûre que tu connais toi aussi les nuits blanches pour bronchites, otites …)

 Je suis bien placée pour en témoigner : mes filles enchainant les otites avant qu’on les mette au diapason.

On peut aussi parler des personnes qui ont des allergies saisonnières…

(Et puis si quelqu’un veut connaitre le taux de réussite de cette alimentation hypotoxique sur sa maladie en particulier, envoyez-moi simplement un petit message en utilisant la rubrique contact de mon blog).

Bref, c’est pour tout le monde, surtout que cette alimentation a un effet préventif remarquable sur l’apparition du nombre de cancers :

Sur les 2000 patients suivis, Le professeur Jean Seignalet a remarqué qu’avec sa méthode, le nombre de cancer apparu était divisé par 6 comparativement au reste de la population et donc par rapport à ce à quoi, il aurait pu s’attendre.

Alors je ne sais pas toi, mais rien que pour ça, ça vaut le coup 😊

Le proverbe : Il vaut mieux prévenir que guérir prend tout son sens ici et je suis certaine que tu partages aussi ma vision…

En tout cas, cette méthode Seignalet, c’est MA meilleure assurance vie…

A vous de voir, si vous voulez en faire aussi la vôtre 😉.

Marie de Secrets de Nutritionniste : Merci Virginie d’être passée ici pour nous expliquer la méthode Seignalet ! Je rappelle le blog de Virginie Soigne ton assiette : solutions gourmandes sans gluten et sans lait en pleine conscience.

  • 41
    Partages

4 thoughts on “Méthode Seignalet : l’alimentation hypotoxique

  1. Merci pour cet article qui me concerne directement. Aucun médecin ne vous parle de votre alimentation plutôt que de vous prescrire le bon vieux cocktail anti inflammatoires / anti douleurs / pansement gastriques (parce que les anti inflammatoires attaquent aussi l’estomac, bref…)

    Le travail sur l’alimentation en cas de maladie chronique devrait être un passage obligatoire dès le diagnostique !

  2. Bonjour Céline, effectivement on peut faire des tests sur le microbiote et les intolérances alimentaires ce n’est pas du tout incompatible avec cette méthode dont les principes ont été repris de nombreuses fois. Au contraire, je dirai même que c’est complémentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.