Les 3 principes essentiels pour réussir votre perte de poids

Partager l'article :

Vous vous dites sûrement que les conseils pour réussir votre perte de poids tournent toujours autour des mots Légumes, Sport et frustration ? Et bien, c’est pour cela que j’ai eu envie de faire cet article…

Un article pour se consacrer aux 3 principes que je considère essentiels pour une perte de poids effective et surtout durable.

Cet article participe à l’événement ‘les 3 principes essentiels pour réussir dans votre domaine’’ du blog  https://apprendre-a-investir.net.

Le premier : Mangez lentement c’est manger moins

Et oui pour réussir sa perte de poids, il faut passer du côté Zen !!! Prendre son temps pour les repas est franchement indispensable. Vous pensez qu’en restant plus à table, vous allez manger davantage ? Et bien vous avez tout faux ! J’avais déjà évoqué cela dans mon article 3 habitudes indispensables pour être zen d’ailleurs !

Satiété

Le phénomène de satiété (c’est-à-dire où le sentiment de se sentir ‘rempli’, et où la sensation de faim a disparu) met du temps à se déclencher (20 minutes).  Le but est de rechercher ce sentiment d’être rassasié en ayant mangé moins. La satiété est une sensation agréable à percevoir, mais assez subtile pour le coup car…si on mange vite, c’est plutôt une grosse lourdeur sur l’estomac que l’on va ressentir et…une légère somnolence après le repas!

prendre le temps de manger pour réussir sa perte de poids
prendre le temps de manger pour réussir sa perte de poids
(photo de Petrard on unsplash)

Le temps : mode d’emploi

Ainsi, allonger le temps de repas ne veut pas dire manger pendant tout le repas : noooon ! En fait, le but est de prendre du temps (ou de perdre du temps selon la vision qu’on a) entre chaque bouchée. Ralentir le geste du bras. Toute une rééducation me direz-vous et je suis d’accord. Pour laisser le temps à l’organisme de nous dire qu’il en a eu assez (peut être avant la fin de l’assiette, hum…) il lui faut 20 minutes : c’est une donnée physiologique avec laquelle il faut composer.

Cette rééducation passe alors par une prise de conscience déjà, et puis par tout un tas d’artifices pour prendre son temps : se chronométrer, poser ses couverts, discuter, écouter de la musique, perdre du temps entre les plats, mâcher plus longtemps les bouchées, etc…

Les bénéfices

La persévérance est de mise pour réussir à manger lentement car la mauvaise habitude peut vite revenir. Mais même si c’est difficile le jeu en vaut largement la chandelle :

  • dans le bien-être ressenti sur le moment
  • dans le résultat durable pour réussir sa perte de poids

Le deuxième : Ecoutez ses sensations pour réussir sa perte de poids

Alimentation intuitive

Cela paraît tellement intuitif chez la plupart des enfants de s’arrêter quand ils n’ont plus faim. Ils en laissent dans l’assiette en faisant fi de ce que l’on va penser et du gâchis. Ils se connectent juste à leur sensation corporelle. Et c’est eux qui ont raison.

 Si le sujet vous intéresse, j’ai écrit un article sur le sujet sur le blog de Nutri-momes à propos des enfants et de leur assiette.

Se connecter avec cette façon de manger intuitive n’est pas simple à mettre dans son quotidien, avec des heures de repas définis, etc… Mais elle est tellement importante qu’elle mérite bien une certaine attention, et peut-être même un long entraînement pour certains.

Avoir faim ou avoir envie?

Le plus gros problème est de faire la différence entre avoir faim et avoir envie de manger. Car on peut avoir envie de manger parce qu’ il est l’heure, parce que on a vu quelque chose d’appétissant, parce qu’on a une émotion désagréable à faire passer, parce qu’on s’ennuie, parce qu’on est invité,  parce qu’on a peur d’avoir faim plus tard, etc…et lors de toutes ces occasions, il faudrait se demander : est-ce que c’est de la faim ? La plupart du temps non. Et la difficulté est que l’on arrive à manger sans avoir faim.

Manger QUE quand on a faim

Réussir sa perte de poids c’est donc faire un gros travail de tri dans ces occasions de manger. Il faut dire que nous vivons dans une société où nous sommes sollicités en permanence et tout nous pousse à manger trop. L’autre soir, dans un livre pour enfant déniché à la bourse aux jouets, il y avait le mot famine. J’ai tenté de l’expliquer à mon petit garçon de 5ans. Et je me suis rendue compte que c’était vraiment abstrait pour lui, il avait du mal à imaginer autre chose que des supermarchés regorgeant de marchandises…

Attention stricto sensu ‘manger quand on a faim’, veut vraiment dire : dès qu’on a faim, on mange. Pas question de restriction ici. Vous l’aurez compris, cette injonction, à mon avis, devrait faire partie du PNNS bien plus que ‘manger 5 fruits et légumes par jour’.

Une étude scientifique de l’INSERM est disponible ici : écouter sa faim.

Respecter sa sensation de faim malgré l'abondance
Respecter sa sensation de faim malgré l’abondance (photo de Noah Buscher)

Le troisième : Manger utile pour réussir sa perte de poids

Simplicité et fait-maison

Manger utile peut ressembler au sacro-saint ré-équilibrage alimentaire mais je le vois plutôt dans le sens d’augmenter sa densité nutritionnelle. C’est-à-dire manger des aliments qui nous apportent de bons éléments pour le fonctionnement du corps.

En effet, deux avantages à cela : des aliments simples, sains, cuisinés soi-même vont être plus rassasiant que des produits industriels bourrés de gras, de sucre et d’exhausteurs de goût ; et ils vont aussi être bien meilleurs à la santé.

On peut citer ici les féculents complets ou semi-complets, les huiles d’olive et de colza bio et première pression à froid, les légumes secs, le poisson, les olégineux (noix, amandes,…) entre autres.

Les 3 essentiels pour réussir sa perte de poids

Seriez-vous surpris si je vous dis que je rencontre des gens qui mangent beaucoup de légumes, qui achètent leurs produits bios mais qui prennent du poids malgré tout ? …Volontairement je vais faire ce paragraphe très court (car il pourrait être très long), pour mettre en valeur les deux premiers. En effet, l’aspect comportemental (manger lentement, respecter sa faim) a vraiment une grande place pour réussir sa perte de poids.

Pour résumer

Je ne suis ni médecin, ni psy mais lors de ma pratique quotidienne de nutritionniste, j’ai vraiment mesuré l’impact positif du fait de manger lentement et d’écouter sa faim pour réussir une perte de poids durable. L’équilibre alimentaire et le sport sont des paramètres à prendre en compte, mais seuls ils ne peuvent pas faire de miracles.

photo d’accueil Tony Hand on unsplash

2 thoughts on “Les 3 principes essentiels pour réussir votre perte de poids

  1. Merci Marie pour ton article !

    En effet ça parait logique d’être à l’écoute de ses sensations pour savoir s’arrêter au bon moment et pas quand on est déjà trop plein !

    Même si je n’ai pas pour objectif de perdre du poids, ton article est un doux rappel pour m’inciter à manger moins vite, cela ne peut être que bénéfique 🙂

    Antonin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.