Connaissez-vous NOVA?

Partager l'article :

Connaissez-vous NOVA?

Petite nouvelle dans le paysage de classification des aliments, NOVA propose une nouvelle approche centrée sur le degré de transformation des aliments. Et elle est particulièrement intéressante. Je vous la présente dans cet article (ça change du Nutri-score !).

D’où vient NOVA ?

NOVA est brésilienne… Enfin c’est un brésilien, Carlos Monteiro, professeur de nutrition à Sao Paulo et ses collègues qui inventent cette classification en 2010 pour aider les Brésiliens à manger plus sainement.Il y avait en effet urgence car l’obésité grimpait de façon vertigineuse dans ce pays, et notamment l’obésité infantile. En 2014, NOVA entre alors dans les recommandations alimentaires des autorités brésiliennes et ça fonctionne ! L’obésité cesse de grimper et par le même temps, le lien entre produits très industrialisés et obésité est fait. La classification NOVA est depuis reconnue et validée scientifiquement à travers le monde. Cette nouvelle classification a du sens au point de vue santé dans notre environnement alimentaire actuel. NOVA a été introduite en France via le DrAnthony Fardet.

Petite présentation de NOVA 

NOVA a l’avantage d’être très simple : elle classe les aliments en 4 groupes, suivant leur degré de transformation.

Le groupe 1 : Les aliments bruts ou très peu transformés

Le groupe 2 : Les ingrédients culinaires

Le groupe 3 : Les aliments transformés

Le groupe 4 : les aliments ultra-transformés

Détails des groupes de NOVA

Le Groupe 1

Le Groupe 1 regroupe les aliments bruts ou très peu transformés : ce sont donc les aliments offerts par la Nature, ou très légèrement transformés pour que ce soit digeste pour l’homme. C’est ici qu’on classe les végétaux (légumes, fruits, tiges, feuilles, graines, champignons, algues…), les viandes, poissons, œufs, lait. Mais aussi la farine intégrale, les mélanges de céréales simples, les mélanges de fruits secs séchés, notamment.

Le Groupe 2

Le Groupe 2 regroupe les Ingrédients culinaires simples avec lesquels on va faire de la cuisine fait-maison. Ils sont obtenus de manière simple (pressage, séchage, broyage) et ne sont pas consommés seuls. C’est le cas du sel, des huiles végétales, du beurre, sucre, vinaigre… Ils permettent ainsi de cuisiner agréablement des aliments bruts du groupe 1.

Le Groupe 3

Le Groupe 3 regroupe des aliments transformés simplement :c’est principalement des aliments du groupe 1 et 2 qui entrent dans leurs compositions. La transformation a souvent pour but une plus longue conservation. On pourrait avoir le repère que ce sont des produits que nos grands-parents savaient faire. C’est ici qu’on classe donc le pain, le fromage,les poissons en conserves, les légumes et fruits en conserve, le vin, etc…

Le Groupe 4

Le Groupe 4 regroupe les aliments ultra-transformés. Ce sont les aliments industriels souvent composés d’au moins cinq constituants voir plus. Ces constituants ne se trouvent pas dans la cuisine traditionnelle (malto-dextrine, sucre inverti, lactosérum, matières grasses hydrogénées, des additifs tels que les exhausteurs de goût, des agents antiagglomérants, etc…). Ces produits, souvent vendus à grand renfort de publicité, ont comme objectif de faciliter la vie du consommateur en étant prêt à l’emploi ou prêt à réchauffer.Ils ont bien sûr comme second objectif (surtout) d’avoir une rentabilité économique bien supérieure aux produits bruts. C’est pour cela qu’ils s’habillent d’emballages attrayants et que des marques y apposent leur nom.

Pourquoi je vous parle de NOVA ?

Vous l’aurez sans doute compris, je vous parle de la classification NOVA aujourd’hui car elle va dans le sens de favoriser des produits bruts et de cuisiner soi-même. Le constat aujourd’hui est inquiétant, c’est ce que de nombreuses études scientifiques ont démontré :

  • Les produits ultra-transformés sont de plus en plus consommés et ils prennent la place des produits bruts ou peu transformés
  • Ils ont un impact colossal sur ce que l’on mange, car ils ont un marketing agressif
  • Ils ont un impact majeur sur la santé humaine (obésité, diabète, maladies cardio-vasculaires, cholestérol, triglycérides, …)

La tendance a besoin d’être inversée et elle se fera par une information claire des consommateurs, la classification NOVA y contribue je pense.

Bien sûr, NOVA a des inconvénients (pas de notions de quantités, pas de distinction agriculture biologique/conventionnelle, pas assez détaillée sur certains produits…) mais elle montre déjà LE chemin important à suivre : celui des aliments les plus simples possibles et de cuisiner soi-même (et cela ne prend pas forcément longtemps !).

Vous pouvez aussi lire mon article sur la malbouffe ici et aussi mon article sur manger bio et local ici, et retrouver mes recettes et astuces simples sur mon Blog ici.

  • 5
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pour recevoir 

Mon Bonus " Ce soir je n'ai pas envie de faire à manger! ... (ou pas le temps '')des  Astuces et Recettes Diablement Efficaces !

Comme vous je hais les spams! votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez ma Newsletter: mes articles, mes vidéos, mes podcasts, mes offres commerciales. Vous pourrez vous désinscrire à tous les moments.