Ma démarche ”Moins de déchets” dans ma cuisine

Partager l'article :

Ma démarche ‘’Moins de déchets’’ …

Vous avez peut être vu sur internet des familles ”presque Zéro déchets” qui brandissent un bocal en verre qui contient tous leurs déchets de l’année !!!… Bon, je me suis intéressée à comment ils font et j’ai mis certaines actions en place dont je vous parle aujourd’hui dans cet article. Attention, ne prenez pas peur, ce type de démarche demande du temps et c’est normal !

Voici donc un petit tour des améliorations notoires que nous avons effectuées dans la cuisine ces temps-ci pour réduire nos déchets. En espérant vous inspirer, vous questionner … et après que vous passiez aussi à l’action quand vous serez prêt ! Entre autres, il y a de réelles économies à faire, et en plus c’est bon pour la planète !

Le compost : déchets fermentescibles

Nous le faisons déjà depuis longtemps : mettre toutes nos épluchures au compost et pas à la poubelle. Mais ça peut peser très lourd dans la poubelle si on ne le fait pas. Ici les gens y ont été incités par une redevance d’ordures ménagères au poids qui incite à recycler un maximum. Et tant mieux.

La cuisine fait-maison et l’utilisation des restes

Cuisiner soi-même réduit bien sûr les déchets dus aux aliments industriels emballés. C’est aussi meilleur à la santé et pour le porte-monnaie ! Bref que des avantages ! Nous mettons un point d’honneur à utiliser et manger les restes, soit en mangeant plusieurs repas de suite soit en congelant pour qu’un repas fait-maison soit vite prêt à décongelé, c’est pratique ! Nous aimons cuisiner beaucoup d’un coup. Si vous ne l’avez pas lu, j’explique cela dans l’article suivant : ma meilleure astuce pour manger sain quand je n’ai pas le temps de cuisiner.

Les aliments bio en vrac : moins de déchets plastiques

Nous avons quelques sacs tissus pour les légumes surtout. Pour les aliments type amandes, cranberry, raisins secs, etc… j’ai emmené des bocaux en verre à faire tarés avant d’aller les remplir en vrac mais cette solution ne m’a pas convaincue car :

  • c’est lourd et fragile
  • si le bocal n’est pas tout à fait vide, il faut stocker le reste dans un autre contenant pour prendre ce bocal à aller remplir
  • ça peut casser

Alors je compte prochainement me munir de sac en tissu dédiés à ce genre de produits, lavables, et je garde les bocaux en verre dans le placard pour y transvaser le contenu des sacs tissus en rentrant des courses (en ce moment c’est plutôt sacs papier).

Attention les supermarchés surfent sur la vague du vrac bio mais l’hygiène est parfois douteuse, et les prix souvent gonflés. Pour comparaison les amandes bio en vrac sont à 14euros dans mon magasin bio préféré, alors qu’elles sont à 23euros au vrac bio du supermarché !…

Moins de déchets avec les aliments en vrac
Moins de déchets avec les aliments en vrac

Basta l’essui tout !

Fini je n’en achète plus, vive les petites morceaux de tissu qui se lavent (et merci les copines couturières !).

Le papier cuisson compostable

Il est brun, il n’est pas sulfurisé, ça arrive qu’il colle, mais il a le groooos avantage d’être compostable, alors nous l’avons adopté. Il nous reste quelques ajustement à faire pour se passer complètement de l’autre pour les biscuits secs et le granola (de le huiler et le fariner peut-être ?)

Le liquide vaisselle en vrac

Nous avons 2 bouteilles de liquide vaisselle (depuis bien longtemps) que nous allons remplir en vrac à un robinet au magasin bio, ça revient à 2euros le litre pour du liquide vaisselle écologique. Et ça fait moins de déchets plastiques avec ces bouteilles ré-remplissables. Pour l’instant aucune recette faite-maison ne nous a convaincu.

Le savon pour les mains

Je dilue la lessive fait-maison (bicarbonate + paillettes de savon), et hop je verse dans le bocal plastique muni d’une pompe que j’ai depuis trèèès longtemps. Si les mains sont très sales, et bien on va à la salle de bain pour chercher un bout de savon solide sous la douche.

Le poisson dans la boîte

Nous avons la chance d’avoir un camion qui passe devant chez nous et qui livre du poisson frais ! L’idéal pour demander à la poissonnière de mettre mes achats dans des boites en verre que je lui fournis, il suffit pour elle de faire la tare. Et hop, plus de papier qui sent le poisson dans la poubelle !

Pour des recettes de poisson, cliquez ici !

La crème, le fromage blanc, et les yaourts bio et locaux dans des bocaux en verre

Alors là, c’est peut- être le changement dont je suis le plus contente ! Nous fournissons des pots en verre bien propres à la productrice de produits laitiers de notre Amap, et 15jours après elle nous les ramène remplis et on lui en fournit d’autres vides pour la quinzaine d’après.

Et pour les quelques yaourts à la vanille que nous prenions en complément, j’ai réussi à convaincre le reste de la famille en faisant du sucre vanillé fait-maison à mélanger à nos yaourts natures de l’Amap (mixer 250-300g de sucre complet avec 2 gousses de vanille très dures, et hop en bocal hermétique)

Arrêter le film étirable (en cours)

C’est pratique de le mettre sur un saladier ou une assiette où il a des restes… Allez on finit le rouleau de celui qu’on avait acheté en magasin bio (oxy-dégradable) et après on mettra dans des boites en verre. Si on est trop juste en nombre de boîtes, alors dans des bocaux de confiture en verre vide ; ou avec une assiette ou un torchon sur le saladier comme ma grand-mère.

Prendre le même papier pour mettre autour de la baguette

Qu’est- ce que ça m’énerve ça : un papier neuf à chaque fois autour du pain ! Alors on prend l’habitude de sortir le papier de la dernière fois AVANT de rentrer dans la boulangerie et hop le tour est joué !

Ne faire la vaisselle qu’une seule fois dans la journée

Ca économise beaucoup d’eau ! Et de temps !

Congeler dans des bocaux en verre

Pour éviter les boites plastiques et réduire au maximum les sachets de congélation, j’ai décidé de mettre un maximum de choses dans des bocaux en verre (je récupère les bocaux de confiture, bocaux de pois chiche, de petits-pois, de haricots verts, de purée de noisette et de purée d’amandes notamment).

Conclusion

Bon malgré tout cela, il reste encore des améliorations mais il faut aussi se donner le temps de l’analyse et de la recherche de solutions. Car nous menons la même analyse dans la salle de bain aussi. En tous cas, j’espère juste avoir semé une petite graine de réflexion dans votre tête pour que vous analysiez vous-aussi le contenu de votre poubelle afin de mettre en place des petites et grandes actions pour le réduire !

Vous voulez partager vos démarches pour avoir moins de déchets dans votre cuisine? N’hésitez pas à commenter cet article !

Les livres qui m’ont notamment inspirés, les voici (ceci sont des liens affiliés, pour en savoir plus j’explique ceci dans ”A propos de ce blog de Nutrition”)

j'arrete de surconsommer
osez le mode de vie durable !
  • 12
    Partages

12 thoughts on “Ma démarche ”Moins de déchets” dans ma cuisine

  1. On a commencé à prendre les mêmes habitudes à la maison : achat en vrac, yaourts de l’AMAP dans les pots en verre consignés, beaucoup de fait-maison… j’utilise un sac en tissu pour le pain (comme ça, plus de papier) et des beewrap pour remplacer le cellophane. Par contre, j’ai du mal à me faire au papier cuisson brun (un souvenir de pizza qui est resté accrochée : on n’a pas pu la manger 😅). J’ai cru comprendre qu’il fallait huiler effectivement, mais du coup, ça perd son intérêt , non ?

  2. Pour le pain : le sac à pain en tissu est aussi 1 solution (à condition de ne pas l’oublier bien sûr… et ça c’est pas toujours gagné !). Arroser les plantes avec l’eau de lavage (et les pucerons) de la salade…

  3. Perso je n’utilise jamais de papier cuisson : je mets du beurre dans mes plats. Et pour les biscuits, j’ai une plaque de silicone qui va au four (et là pas besoin de beurre).

  4. J’en suis aux mêmes astuces que toi 🙂

    Je vais au magasin avec mes bocaux en verre. Et, en effet, ce n’est pas pratique…
    Je pense continuer pour ce qui est par exemple farine, etc. mais pourquoi pas essayer les sachets en tissus pour les pâtes, le riz, etc. et transvaser à la maison. Je testerai 🙂

    Pour ce qui est des yaourts, j’en fais au cuiseur-vapeur. J’ai une option “spécial yaourt”.

    Pour les baguettes, tu peux prendre une taie d’oreiller que tu n’utilises plus. Soit comme ça, soit en la coupant et en cousant une housse de la bonne taille 🙂
    J’utilise des bouts de taies d’oreiller pour emballer du pain que je congèle.

  5. Merci Marie, pour toutes ces astuces!
    ça fait du bien de lire que nous sommes nombreux à prendre la voie du moins de déchet possible 🙂
    A ta jolie liste, je rajouterai cette astuce pour réduire les sacs-poubelles : pour les déchets recyclables, j’utilise un sac de course recyclable [un carton peut aussi faire l’affaire] que je laisse sous l’évier. Une fois rempli, je le vide ensuite dans la poubelle de la ville.

    1. Oui toutes les idées d’astuces sont bonnes à prendre, chacun peut en avoir à transmettre à ses amis, sa famille, ses connaissances ! Un pas après l’autre c’est cela qui est important !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.