Interview de Marie DUBOIN LEFEVRE, Licorne-Auteure-Blogueuse

Partager l'article :

INTRODUCTION :
Cliquez sur la flèche tout en haut de l’article pour écouter le podcast de l’interview.

L’interview s’est déroulée le 30 avril. Elle aurait dû se dérouler par Skype mais les caprices de la technologie en ont décidé autrement, ainsi vous entendrez la voix de Marie au téléphone pour cette interview en podcast, dans laquelle elle a gentiment accepté de répondre à mes questions avec toute sa fougue de Licorne. (vous pouvez monter le son quand elle répond pour mieux l’entendre !).
LE LICORNE SPIRIT débarque sur le blog de Secrets de nutritionniste : préparez vous à une pluie de bonnes idées pour sauver la planète ET votre porte monnaie !

Cliquez sur la flèche tout en haut de l’article pour écouter le podcast de l’interview.

Voici la retranscription écrite :

Marie (secrets de nutritionniste) : Bonjour! Aujourd’hui je vous présente Marie DUBOIN-LEFEVRE :

  • co-auteur du livre : J’arrête de surconsommer : 21 jours pour sauver la planète et mon compte en banque – avec Herveline Verbeken,
  • mais aussi co-fondatrice d’un groupe Facebook de 150 000 licornes,
  • blogueuse sur le blog la Salade à tout ! Bonjour Marie !

Marie (la salade à tout ) : Bonjour Marie !

Q 1 : Marie (secrets de nutritionniste): Alors, on va rentrer tout de suite dans le vif du sujet, Marie, peux-tu déjà nous présenter la LICORNIE ?

Marie (la salade à tout ) : Alors la Licornie vient de notre fameux groupe Facebook dont tu as parlé juste avant Gestion Budgétaire, Entraide et Minimalisme. Quand on a crée ce groupe avec Herveline, on voulait rassembler des personnes qui avaient un intérêt pour l’ECOLOGIE, le MINIMALISME, le ZERO-DECHET, et Tout ce qui tourne autour d’une CONSOMMATION PLUS RESPONSABLE. Et on avait mis au départ une petite bannière avec une petite photo de licorne et on s’était dit qu’on la changerait plus tard. Et en fait les premiers membres se sont tout de suite appropriés ce symbole de la licorne et ont décidé qu’on allait le garder dans le groupe. Ce qui fait que maintenant pour beaucoup de personnes, le mot LICORNE ou LICORNIE est rentré dans le langage courant pour définir quelqu’un qui cherche à améliorer sa consommation et à consommer de manière plus responsable.

Marie (secrets de nutritionniste): D’accord, très bien, donc un petit peu du hasard en fait?

Marie (la salade à tout ) : Complètement du hasard et puis c’est rigolo car c’était pas du tout voulu!


Q 2 : Marie (secrets de nutritionniste): D’accord, Ok ! Alors on va commencer sur le contenu par une question sur l’alimentation. Dans le livre, moi j’ai ressenti comme un cheval de bataille, le sujet que, même avec un petit budget, on peut consommer une alimentation 100% bio. Alors , de quelles façons arrives-tu à persuader les licornes de cela ?

Marie (la salade à tout ) : Alors en fait effectivement, le groupe est parti de cela.

C’était vraiment notre sujet principal au début : le budget et l’alimentation bio.

Après les thèmes se sont élargis à toute la consommation. Mais c’est vrai qu’avec Herveline on était beaucoup axé là-dessus parce que on entendait et on entend toujours les gens dire que manger bio ça coûte trop cher et que ce n’est pas à la portée de tous les porte-monnaies, que ce n’est pas possible, etc… Hors nous avec Herveline, on était passé par des phases où on n’avait pas beaucoup d’argent ni l’une ni l’autre, et pour autant on y arrivait. Donc c’était un petit peu un cri du coeur pour dire : ”Mais si, c’est possible !!!”. Alors comment convaincre les gens? C’est par une multitude de petits conseils, parce qu’en fait nous les conseils qu’on donne, on en donne plein ! Plein de petites astuces, mais vraiment des dizaines et des centaines et après c’est à chacun de piocher ce qui lui correspond en fonction de sa vie, de ses contraintes, de ses obligations,…Voilà par exemple, une personne qui travaille beaucoup, qui rentre tard chez elle, qui n’a pas beaucoup le temps de cuisiner, ne va pas pouvoir faire la même chose qu’une personne qui mettons, ne travaille pas (par exemple est au chomage), qui a du temps pour cuisiner mais qui n’a pas beaucoup de sous; Donc voilà, on essaye que les conseils s’appliquent à tout le monde.

Le premier conseil qu’on donne

C’est de faire des menus, de planifier ce qu’on va manger. Alors ça c’était surtout le truc d’Herveline. Moi j’ai beaucoup de mal avec les menus alors ce que je fais, c’est que je le fais de manière moins rigide. Je ne fais pas lundi midi, lundi soir, mardi midi, soir ; moi je fais une liste à la semaine de plats et ensuite c’est un peu à l’inspiration mais néanmoins c’est cadré. Ses menus on les fait à partir de ce qu’on a déjà. Ca c’est vraiment quelque chose de nouveau pour beaucoup de personnes. Parce que la plupart des gens vont en courses, sans listes, sans menus. Ils achètent comme ça ce dont ils ont envie sur le coup. Ils achètent des promotions parce qu’ils croient qu’ils vont faire des économies. Et au final, il y a des choses chez eux qui se périment, ils jettent, ils gâchent, voilà ça ne va pas du tout. Donc la 1ère chose à faire, c’est de faire des menus, et de faire des menus qui sont à la base faits avec des choses qu’on a déjà et qui nous restent dans notre frigo et dans nos placards. Une fois qu’on a fait les menus, on se rend compte qu’on a déjà un certain nombre de choses, même si c’est le jour de faire les courses, on a toujours des choses qui nous restent. On va donc noter sur une liste ce qui nous manque. Donc on fait ça, on part en courses, et on n’achète que ca ! On se tient strictement à sa liste. Donc déjà en faisant ça, on limite le gaspillage alimentaire, on limite les ”Aaah qu’est ce qu’on mange ce soir? Ba tiens on va commander une pizza”(donc ça coûte plus cher).On limite voilà ce genre de désagrément. Et après y a plein plein de petites astuces dont on parle et qu’on peut mettre en place.

Y a l’histoire par exemple des DLC et des DLUO

(Date Limite d’Utilisation Optimum). On peut aller au delà d’une DLUO, il n’y a pas de problème, on n’est pas obligé de jeter un yaourt le jour J où la date est marquée qu’il se périme. Il n’y a pas une prolifération de microbes ce jour là ou dans la nuit !

Y a aussi le fait de diminuer sa consommation de viande

Parce que, surtout quand on passe en bio, la viande bio en gros concrètement, si on veut en consommer tous les jours comme on faisait avant, il faut hypothéquer sa maison, ça coûte hyper-cher la viande bio. Bon là, je ne parle même pas du bien-être animal, pour la santé ou quoique ce soit. Du moment qu’on reste sur la question du budget, les recettes évidemment végétariennes ou végétaliennes sont moins chères. Pour autant, internet regorge de recettes qui sont toutes plus appétissantes les unes que les autres. Il ne faut pas croire que les végétariens mangent que de la salade. C’est une alimentation qui est très complète, très équilibrée et qui peut être très variée : on peut jouer avec les épices, on peut faire plein de choses. On n’est pas obligé de devenir végétarien mais tout du moins, on diminuant sa consommation de viandes, on fait de sérieuses économies.

Comme autre astuce, manger des légumes de saison par exemple

Moi je suis abonnée à une AMAP (Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne). C’est à dire que j’ai un producteur de légumes bio à coté de chez moi. Je suis abonnée à un panier de légumes que je vais chercher toutes les semaines donc je m’inscris pour 6 mois, je m’engage avec lui, à pendant 6 mois, lui prendre son panier de légumes. Donc déjà comme il le produit juste à coté de chez moi, c’est forcément des légumes locaux et de saison. Et deuxièmement, ça coûte moins cher de prendre au panier, du moins en tous cas chez moi c’est clairement comme ça. Il vend aussi au détail, mais c’est clairement moins cher de passer par le panier plutôt que par le détail. Et en plus, moi j’ai beaucoup coincé avec ça, j’avais pas envie qu’on me contraigne, et qu’on me donne des légumes que je n’avais pas choisi. Et en fait en réalité, maintenant je trouve que c’est un plaisir : j’y vais et c’est la surprise ! Et je me retrouve à cuisiner des légumes, à chercher sur internet des recettes, avec des légumes que je n’aurais jamais acheté moi même. La dernière fois, je me suis retrouvé avec du rutabaga…euh…36ans, et première fois de ma vie que je mangeais du rutabaga. Donc je trouve que c’est positif et c’est économique.

Marie (secrets de nutritionniste): En fait, vous y allez par l’exemple? Par votre exemple à vous, avec vos astuces à vous, vous arrivez à convaincre les licornes en fait avec plein de petites astuces qui sont de votre vécu en fait.

Marie (la salade à tout ) : Tout à fait, et je pense que c’est vraiment piur ça que le mouvement qu’on a crée avec Herveline, il a autant d’engouement et de succès c’est parce que Herveline et moi on est des vrais gens (On aime bien dire ça parce que c’est pas très français mais c’est rigolo). On est des vrais gens de la vraie vie. On est des mères des familles, on travaille, on n’a pas que ça à penser non plus, notre budget n’est pas extensible du tout, on n’est pas riches à millions. Et on a cette volonté de consommer mieux donc on a testé sur nous des choses, des astuces, des méthodes. Par exemple oui, la rotation dans les placards et dans les frigos pour éviter un maximum de gâcher la nourriture qui va se retrouver au fond, dans un coin et qu’on va retrouver périmé au bout de 2 mois. Ce sont des petites choses qu’on découvre en fait nous dans notre vie quotidienne, qu’on partage … Alors au début c’était très vrai, car au début on partageait beaucoup de nos blogs et nos façons de faire mais maintenant c’est finalement plus tellement le cas car le groupe a pris une telle ampleur que l’entraide et les relations entre membres du groupe se suffisent à elles-mêmes. C’est à dire que on n’est pas du tout avec Herveline en position de conseils et de dire ”Regardez comment on fait , faites pareil que nous, etc…” Maintenant c’est un membre qui pose une question, les autres membres lui répondent . Et en fait toute la synergie du groupe se passe entre les membres.

le livre des licornes
le livre des licornes


Marie (secrets de nutritionniste) :En lisant le livre ‘’j’arrête de surconsommer’’, ce que j’ai particulièrement apprécié c’est de savoir que le processus ne se fait pas du jour au lendemain, et de lire vos petits paragraphes d’expériences perso au milieu des chiffres et des conseils. Peux-tu nous décrire en détail justement,  les grandes étapes de ton cheminement depuis 11ans : depuis ta prise de conscience à la naissance de ton fils à aujourd’hui ?

SUITE DE LA RETRANSCRIPTION : très vite, promis !!!

Marie (la salade à tout ) : …….

 Q 4 : Marie (secrets de nutritionniste):  Pour le groupe Facebook que vous avez créé avec Herveline, peux-tu nous expliquer les 3 mots qui constituent son nom : Gestion Budgétaire / Entraide / Minimalisme

Marie (la salade à tout ) : …….

Q 5 : Marie (secrets de nutritionniste): Est-ce que ton blog ’’ la salade à tout ‘’est un blog culinaire ?

Marie (la salade à tout ) : Non pas du tout………

Marie (secrets de nutritionniste):  Marie je te remercie d’avoir répondu à mes questions et de nous avoir emmenés en Licornie avec toi !

Marie (la salade à tout ) : …….

Jingle guitare : Titi Boyé

Photo de Marie Duboin Lefevre : Credit Photos Clémence Henon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pour recevoir 

Mon Bonus " Ce soir je n'ai pas envie de faire à manger! ... (ou pas le temps '')des  Astuces et Recettes Diablement Efficaces !

Comme vous je hais les spams! votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez ma Newsletter: mes articles, mes vidéos, mes podcasts, mes offres commerciales. Vous pourrez vous désinscrire à tous les moments.