Mes casseroles sont-elles toxiques?

Partager l'article :

Le sujet me tenait à cœur et le livre de Romain Morlot est très bien fait : un bel inventaire des différents matériaux de nos poêles, casseroles et plats (notamment). Je vous résume tout cela ici : matériau par matériau ! Vous avez le cœur bien accroché ? Go…

Poêle et casseroles antiadhésive

Bien sûr le Téflon, revêtement noir qui recouvre po^les et casseroles antiadhésives, a révolutionné les cuisines des années 50 car ça n’attache pas !!! Mais à quel prix ? Ce matériau (inventé au cours de recherches sur l’arme atomique…gloups !!) génère des composés toxiques au-delà de 230°C. Et le composé utilisé pour fixer le Téflon à la poêle (le PFOA) est accusé de migrer dans les aliments lorsqu’il est chauffé et serait cancérigène, responsable de maladies congénitales et de baisse de fertilité et d’immunité…

Alors on fait quoi ?

Rien que ça, ça calme un peu hein ? Les précautions sont : ne pas chauffer trop, ni trop longtemps (hum c’est quand même une poêle quoi…la température de 230°C est atteinte au bout de 5min), et n’utilisez aucun instrument susceptible de la rayér ou de l’abimer sinon gare aux migrations … Mouais, ba moi, je ne suis pas trop pour courir le risque à chaque cuisson, alors ça fait très longtemps que j’ai dit stop au téflon, pas vous ? (enfin j’ai un doute sur une de mes poêles made in France…)

Poêle et casseroles en céramique

La céramique est en général composée de silice (elle est moins anti-adhésive que le téflon, comprenez : ça attache un peu plus). La silice pose problème quand elle est sous forme de nanoparticules qui peuvent pénétrer dans le corps humain sans qu’on n’en sache bien encore les effets. De plus, pour faire adhérer la céramique au métal, les liants utilisés ne sont pas top à priori.

Alors on fait quoi ?

Le conseil donné est de prendre un modèle haute-gamme plus résistant et de ne pas faire chauffer à vide, ni trop fort. Et puis de ne pas endommager la céramique avec des rayures. Bon, perso je me croyais bien munie avec mon fait-tout en céramique que j’adore pour faire la ratatouille, je suis déçue (mais c’est du haut de gamme, j’ai investi lors d’une foire bio). Mais comme j’ai lu la suite de l’article, je sais vers quoi me tourner pour mes prochains achats de casseroles, patience ça vient !

casserole en ceramique
casserole en ceramique

Poêles et casseroles en inox

L’inox (abréviation de inoxydable), est un acier fait de carbone, chrome et nickel. Le plus courant étant le 18% chrome et 10% nickel (le 18/10). Il existe même le 18/0 pour les personnes allergiques au nickel.

L’inox est robuste, 100% recyclable (ah enfin une bonne nouvelle dans cet article !!!), sans risque sanitaire (ah chouette !!!), pas trop cher : pas mal tout ça ! Mais il a un gros défaut (c’était trop beau hein ? Mais bon qui n’en a pas, des défauts hein ?…) : ca attache, surtout si le fond de la casserole est fin, les ingrédients peuvent brûler.

Le cuit-vapeur idéal est en inox. Ceux en plastique translucide qui datent d’il y a quelques années ont de fortes chances de contenir du bisphenol A : célèbre perturbateur endocrinien interdit depuis 2015.

Alors on fait quoi ?

Du coup, on se tourne plutôt vers des ustensiles en inox à fond épais multicouches pour les casseroles. Et l’usage conseillé est de faire chauffer à vide 2-3 min, de jeter quelques gouttes d’eau. Si elles y roulent c’est qu’on peut y placer un peu d’huile (attention aux éclaboussures) et/ou y déposer les aliments . Je vais tester ça, cela m’évitera peut être de faire Miss catastrophe et de rater mes cuissons.

Les poêles et casseroles en aluminium

L’aluminium est léger et bon conducteur mais il est de plus en plus controversé car il migre dans les aliments acides, gras ou chauds (c’est quand même embêtant pour des casseroles  vous ne trouvez pas ?). Il migre dans les aliments mais en plus ses effets toxiques sur le corps humain sont multiples. Franchement je vous fais grâce ici de la liste des maladies dans lesquelles il serait impliquées (et là en écrivant je me dis : pourquoi on vend encore aux gens des casseroles en alu alors qu’on sait tout cela ?). Bref…

Alors on fait quoi ?

L’aluminium est LE matériau à éliminer de la cuisine : Wanted !!!

Les poêles en fer

‘’Le fer a passé et repassé et le fer a dissout, et 10 sous c’est pas cher !’’ …trêve de plaisanteries : le fer n’est pas cher mais il est surtout sain, durable ; écologique, la cuisson y est super (il parait) pour qui à penser juste à culotter l’ustensile c’est-à-dire à fabriquer sa propre pellicule antiadhésive  avec du gras !

Alors on fait quoi ?

Pour le fer : Pas de lave-vaisselle, pas de rayures, et…juste de l’eau chaude pour ne pas enlever le culottage. Bref des casseroles de grand –mères ou de chef cuistot qui ont un vrai tour de main !

Casseroles en fonte

La fonte est lourde car elle est faite d’un alliage de fer et carbone. Elle se ‘culotte’ au fur et à mesure des utilisations quand elle est brute. Aucun risque pour la santé SAUF…que certains fabricants ajoute un émail protecteur et antiadhésif pour éviter le culottage et c’est là que ça se corse : selon la composition, des adjuvants toxiques peuvent être contenus dans l’email…aie aie…

Alors on fait quoi ?

on essaye de se renseigner sur la qualité brute ou émaillée, hum…pas simple tout cela, je suis d’accord avec vous…

Plats en pyrex

Le pyrex est un verre résistant aux très hautes températures qui est donc notre ami pour la vie pour les plats au four (même s’il n’est pas très bon conducteur), car il ne pose aucun problème sanitaire s’il n’est pas décoré : ah yessss !

Alors on fait quoi ?

On fait cuire un peu plus longtemps que dans un plat en métal.

Plat en terre cuite

La vraie terre cuite non vernis doit être trempée dans l’eau avant chaque usage et ne libère aucune substance toxique. Ca se corse encore quand les fabricants veulent y mettre de l’email dessus.

Alors on fait quoi ?

On opte pour la terre cuite brute non vernis. Pour celles émaillées, les terres cuites françaises ont un cahier des charges strictes en termes d’absence de plomb et de cadnium, mais bon…

plat en terre cuite
plat en terre cuite

Moules en silicone

Attention petit test à faire pour savoir de quel silicone on parle : le silicone plastinium très cher et qui résiste aux températures très élevées ou les petits moules en silicone peroxydé achetés à deux francs six sous et qui laisse migrer des particules nocives dans les aliments au-delà de 160°C… Ah ! Bonne question ! Si vous ne vous rappelez pas combien vous avez payé vos moules, faites le test : si une trace blanche apparaît quand vous pincez le moule, c’est du peroxydé… alors il n’est à utiliser que à froid (ce n’est pas trop bon la pâte à muffins froides si ?? ;-)… un peu d’humour dans cet article anxiogène !!)

Alors on fait quoi ?

Si on est la reine du muffins, on investit cher dans des moules en silicone de bonne qualité, sinon on s’en passe ou on ruse avec des ramequin en pyrex !

CONCLUSION :

Bon, ça m’a donné un peu le tournis cet article pas vous ? Oui nos casseroles et poêles peuvent être toxiques ! Alors s’il ne fallait retenir que 2 matériaux sains (sans risques pour notre santé) et écologiques (recyclables pour ne pas polluer la planète),  je dirais : l’inox et le pyrex sont sur le podium. 

Et vous, il vous inspire quoi cet article ?

J’écris cet article en m’appuyant sur le livre ”Opération détox dans ma cuisine de Romain Morlot”’, et du magazine Culture Bio N°104 d’avril 2019 (le magazine du réseau Biocoop).

4 thoughts on “Mes casseroles sont-elles toxiques?

  1. Ohlala, merci Marie ! Je me posais justement la question car je prévois de changer certains matériels de ma cuisine. L’horreur, j’utilise régulièrement un vieux cuivapeur que j’ai acheté il y a 15 ans… et j’aimerais changer aussi ma poêle-grill que nous utilisons beaucoup. Mais je ne savais pas que le Téflon était toxique 🙈. Quelle galère ! Merci pour ces précieuses informations!

    1. Emma, le Teflon est toxique s’il est abimé, enfin je devrais dire : dès qu’il est abimé…Hum pas envie de courir le risque pour ma part, alors j’ai banni de ma cuisine !

  2. Bonjour Marie,
    Merci pour cet article !
    Je me pose une question par rapport au fer et à la fonte :
    cette couche graisseuse qui se forme à l’usage, que contient-elle ?
    car des graisses cuites et recuites en générale ça ne donne pas des très bons gras…
    Et dans quelle mesure ceux-ci migrent dans les aliments ?

    Inox et cuisson à l’eau ? ^^’
    Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pour recevoir
LE BONUS GRATUIT 

 " Ce soir je n'ai pas envie de faire à manger! ... (ou pas le temps '')des  Astuces et Recettes Diablement Efficaces !

Comme vous je hais les spams! votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez ma Newsletter: mes articles, mes vidéos, mes podcasts, mes offres commerciales. Vous pourrez vous désinscrire à tous moments.